Au Liban, les sentinelles de la paix avec Nathalie Duplan

Voici une émission très intéressante diffusée sur France Culture dimanche dernier. Nous vous invitons à l’écouter ICI.

Fouad Abou Nader interviendra durant les Rencontres PhilOrientcet été du 31 juillet au 5 août à Joun dans le Sud Liban.

“Rester en Orient à tous les prix, tel pourrait être le message de Fouad Abou Nader, notamment dans les zones frontalières du Liban avec la Syrie. Il cherche à favoriser leur sécurité comme leur activité économique. Une action qui doit profiter à tout le pays. Il y a urgence.

Les chrétiens sont la figure de proue du vivre ensemble. Il n’y a pas de villages mixtes autres qu’avec les chrétiens. Les chrétiens sont le ciment du Liban, un facteur de stabilité. », martèle le docteur Fouad Abou Nader. Chef courageux et respecté durant la guerre, il est bien placé pour évaluer les dangers qui guettent ses coreligionnaires dans un Proche-Orient à feu et à sang. Il est catégorique : « Les chrétiens ne sont pas directement menacés par le conflit sunnito-chiite, même s’ils peuvent en subir des conséquences. »

Depuis des années, Fouad Abou Nader travaille à renforcer la présence chrétienne au Liban, notamment dans les régions frontalières. Avec d’anciens compagnons d’armes et des professionnels réputés, soutenu par les diverses confessions chrétiennes, il a fondé l’ONG al-Nawraj, dans le but d’aider les villages chrétiens à freiner l’exode et la vente de la terre. Les problèmes étant liés, son équipe s’active sur tous les fronts : développement socio-économique par l’amélioration des services d’éducation et de santé ; questions sécuritaires en étroite coopération avec l’armée et en prévenant la reformation de milices chrétiennes.

Cette émission a été inspirée par un reportage paru dans la revue Codex (n°3).

Journaliste depuis vingt-cinq ans, Nathalie Duplan a débuté au Figaro Magazine. Avec Valérie Raulin, elle est l’auteur, entre autres, de Le camp oublié de Dbayeh (Prix littéraire 2014 de l’Œuvre d’Orient) et de Jocelyne Khoueiry l’indomptable (Le Passeur).”

Emission de Sébastien de Courtois.

You Might Also Like