la prose d’un PhilOriental rentrant de weekend

Toi, tu n’as pas peur de renoncer à ta grasse mat du samedi. Tu as trouvé mieux que la messe en latin. Dans l’axe PLM, tu t’arrêtes au milieu.

Toi, tu as participé au week-end PhilOrient… … La SNCF est si belle, tu l’aimes tellement si fort. … Tu as un cas de conscience concernant Irénée et Polycarpe. Des mecs aussi classes avec un blaze aussi pourri…

… De toutes façons, tu as décidé d’appeler ton gamin Bernard. … Tu te demandes quel genre de psychopathes ont choisi le nom de l’arrêt “Gorge-de-Loup”. Les mecs n’ont pas réussi à se mettre d’accord entre “gueule de loup” et “coupe-gorge” ? … Tu sais qu’être coincé dans un bouchon est une expérience somme toute agréable.

… Tu sais que vorace ne désigne pas seulement l’appétit de Pochet.

… Kitchenette, hein ? Ouais ouais ouais. … Tu sais qu’une traboule n’a rien à voir avec ton dessert framboise-citron-chocolat. Je vous laisse un peu de temps pour celle-là… … Au fond, le principe de la traboule te fait rêver. Surtout les digicodes privés. Tu n’avais rien vu d’aussi chouette depuis le maître des clés qui se faufilait partout dans matrix. … Le menu du restau t’a irrésistiblement évoqué Baudelaire. La charogne. … Tu respectes les chasseurs de papillon. … Tu penses que le monde se divise en deux catégories : ceux qui disent que le bonheur n’est pas le but mais le chemin, et ceux qui prennent une gaufre nutos après 2h dans le froid. … Tu trouves les Lyonnais un chouïa trop revendicateurs. Tu aimerais les voir débattre avec des Arméniens.

… Tu penses que saint Augustin a zappé une preuve de l’existence de Dieu : n’être gêné par aucun ronflement dans un dortoir de 12 personnes.

… Si tu avais été ingénieur, tu aurais postulé chez Tefal. … Tu peux désormais reconnaître la place dite du gros caillou. Un indice ? Il y a un gros caillou dessus.

… Tu es fier du moyen mnémotechnique pour ne plus jamais te tromper lorsqu’il s’agit de reconnaître la Saône et le Rhône. … Tu t’es quand même interrogé silencieusement sur son utilité : il y a un panneau à chaque pont qui te donne la réponse… … Le dimanche aprem, tu as eu le choix entre une visite dans un musée et une sieste. Du coup, puisque tu as le choix… … Tu sais qu’Elisa peut transformer Lyon façon fast and furious pour que les philorientistes aient leur train. Quoi le feu rouge ?

… Tu es ému d’avoir reçu la transcription du Notre-Père en araméen. Y a pas de vanne dans celle-là. … Tu es perplexe quant au métro lyonnais : pourquoi ces cinq minutes d’arrêt à chaque station en gardant fermées les portes de la rame ? … En arrivant à l’église le dimanche matin, tu t’es dit que le rite byzantin s’était quand même vachement romanisé. Après tu as compris que tu t’étais planté d’église. … Tu sais que de Notre-Dame de Fourvière, les jours de beau temps, on peut voir le Mont Blanc. Enfin, y paraît. … Tu as débattu le plus sérieusement du monde sur la fin théorique d’une raclette : doit-elle s’achever faute de patates ou faute de fromage ? Vous avez 4h. … Tu t’es revendiqué de la team patates avant de te jeter comme un lâche sur un morceau de fromage isolé. Toute honte bue. … Tu as dessiné une lune, rappelé la réponse à la grande question sur la vie, l’univers, et le reste (c’est 42), senti des fleurs imaginaires, dit du mal d’Orlando Bloom.

… Tu sais très bien que cette phrase touche. Tu sais surtout que tout le monde ne le sait pas. … Le “Lyon sordide” (sic) n’a plus de secrets pour toi.

… Tu crois en l’existence d’une Prophétie quelque part au Département des Mystères. “La SNCF ni l’Élu ne pourront être à l’heure en même temps”.

… Enfin surtout pour les autres parce que ton train à toi était à l’heure. Tu as eu envie de réclamer des explications.

… Tu es heureux d’avoir revu tant de copaings. Tu as hâte de les revoir, même que.

… Alors rendez vous au prochain Weekend du réseau PhilOrient !

You Might Also Like