La messe sera proposée chaque jour, selon un rite différent : Maronite, Syriaque, Romain ou Melkite, nous plongerons dans la diversité et la richesse des chrétientés orientales.

Car chacun a son propre rythme, et que l’amitié se construit aussi dans le temps libre, de bons moments de pause et de détente sont prévus chaque après midi.

Lundi : Joun et sa région

Le lundi, premier jour de ces rencontres, nous prendrons du temps pour faire connaissance et pour découvrir le somptueux couvent Saint Sauveur de Joun où nous logeons et la communauté qui y vit et nous accueil. Nous présenterons la semaine avec les différents intervenants ainsi que les ateliers, les sorties et les soirées qui nous attendent ! Pour cette première soirée, nous recevrons Jocelyne Khoueiry, qui nous offrira le témoignage de son combat, armé puis social, et de son chemin de conversion.

Mardi : le Liban un ensemble géopolitique, économique, historique

Le mardi, nous recevrons Patrick Mardini, économiste, Fadia Kiwan, politologue et Dima de Clerck, historienne, qui nous aideront à comprendre les enjeux du Liban pris dans ce vaste ensemble économique, géopolitique et historique. La journée commencera par la messe où nous porterons nos regards vers la source de la Connaissance, elle se prolongera par les cours du matin, où nous approfondirons nos connaissances, et les ateliers pratiques de l’après-midi, où chacun portera une action personnelle. Le soir nous recevrons des membres de différents partis politiques qui témoigneront de leur engagement patriote et de leur foi.

Mercredi : le Liban, un patrimoine artistique, philosophique, spirituel

Le mercredi nous recevrons Lily Rammouz, peintre sculpteur, architecte d’intérieur qui nous expliquera les méthodes antiques de mosaïque, de taille de pierre et de peinture, qui ont été l’expression très riche d’une époque donnée. Par la suite Luis Xavier Farjeat nous exposera les racines philosophiques du monde arabe, pour nous donner une lecture identitaire de l’Homme dans ce berceau multiculturel du monde arabe. Enfin nous recevrons Jad Hatem qui nous parlera de l’Amour de Dieu en mystique comparée. Il abordera une approche comparative des modalités de l’Amour de Dieu dans les différentes traditions mystiques du judaïsme, du christianisme et de l’islam.

Jeudi : le Liban, une terre fertile

Le jeudi, par le biais de Fair Trade Lebanon, nous visiterons la coopérative Mheidthe dans la beqaa ouest, Rashaya casa, qui cultive le pois chiche, le blé et les fruits. Cette cooperative fait surtout des confitures et de la melasse de grenade. La visite de cette coopérative nous aidera à prendre conscience de la fertilité de la terre libanaise, de l’importance du travail manuel, concret, qui n’est pas tributaire de la valeur fictive de la bourse. « Fair Trade Lebanon »  est né de la volonté de changer la vie des populations rurales les plus défavorisées du Liban. Faisant le constat qu’il existe dans les régions une infrastructure de production agricole sous-employée ainsi que des savoir-faire traditionnels, ils font le choix du Commerce équitable comme moyen de créer des débouchés à l’exportation pour les petits producteurs et les coopératives de transformation de ces régions.

Vendredi : La guerre du Liban et ses répercussions contemporaines

Le vendredi, nous recevrons le général Khalil Helou qui nous parlera de la guerre du Liban de 1975 à 1990 et de ses répercussions aujourd’hui. Nous accueillerons en fin de matinée Monseigneur Haddad, évêque Melkite de Saida, qui viendra dire la messe et nous parler des relations entre chrétiens et musulmans. Suivront les ateliers pratiques de l’après-midi, où chacun portera une action personnelle. Le soir sera organisé une grande soirée en faveur des mécènes, des amis, et des intervenants. Il sera offert un résumé de la semaine et une présentation de l’université avec les œuvres artistiques qui auront été faites durant les ateliers participatifs.

Samedi : Le Liban et son patrimoine architectural, culturel et religieux

Le samedi nous recevrons le père Youssef Dergham qui nous offrira une conférence sur les archives syriaques catholiques, puis nous recevrons André Sacy qui nous fera une visite de la vieille ville de Saida. L’université s’achèvera dans l’après-midi du samedi où chacun rentrera librement chez lui.