Mon carême

La splendeur du Vrai.

Le Carême, un mot doux à mon cœur, qui, il y à 15 ans me perturbait. Maintenant, je l’attends d’année en année.

Il me fait voir mes quatre vérités. En me montrant le vrai moi dans toutes mes faiblesses, il me rapproche de moi-même et me fait rencontrer mon doux Jésus chaque jour davantage.

Un partage fructueux et intime qui m’unit et me serre à chaque fois plus de Mon Créateur, Mon Dieu, Mon Tout.

C’était une amitié si sincère, si unie et si confiante. Tellement paisible, elle s’est transformée au fil des jours en Amour qui s’attise à chaque rencontre, plus vivement et plus douloureusement, mais avec plus de douceur.

La douceur d’une rencontre vivante de Son AMOUR divin.

En réclamant Son Esprit Saint, Il m’accompagne et me donne une volonté. Il m’inspire en m’éclairant sur mes défauts, que je souhaite changer en moi et qui me rappellent qu’ils ne valent pas moins que ceux des personnes que je jugeais bravement et sévèrement. Il m’apprend à voir leur âme blessée et à les aimer à travers leurs blessures.

“Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font”, est devenu tout naturel pour moi. Mon jugement et mes préjugés sur eux s’estompent vite et sont remplacés par des prières qui me libèrent des offenses qu’ils pourraient me causer.

S’ils savaient l’ampleur du mal qu’ils se font et font aux autres par l’orgueil ou la violence, le dédain ou la jalousie, ils se mettraient à genoux pour demander pardon à leur bon Dieu qui s’attriste tant de toute cette avidité. Une avidité qui persiste à enfoncer les clous et les épines dans les plaies de notre doux Jésus.

Le jeûne pour moi c’est toujours pour des intentions spirituelles.

Pour ce qui est matériel, j’ai mon autre slogan de vie : “Que Ta volonté soit faite “.

“Apprend-nous Seigneur à accepter Ta volonté, à la vivre et à l’appliquer en chaque pensée, chaque mot et chaque geste”.

Rayda K.H. Liban 25/02/2018

You Might Also Like